Accueil

Soutien aux acteurs de l’hébergement d’urgence et de l’action sociale


Mobilisation des professionnels de l’action humanitaire.



* Carte conçue par CartONG
Données des établissements fournies par la Fédération des acteurs de la solidarité Auvergne Rhône-Alpes.
Données des services fournies par Bagage’Rue, Alynea/Samu Social, Alpil, Secours Catholique, Fondation Abbé Pierre, Fédération des Acteurs de la Solidarité Auvergne-Rhône-Alpes (FAS), Médecins du Monde Auvergne-Rhône-Alpes, Le Group’
https://sites.google.com/view/urgence-sociale-covid-19
http://bagagerue.org/covid-19-double-urgence-sanitaire-et-sociale/



RUSH c’est :



Une expertise en biosécurité :

Des missions de diagnostics, d’évaluations et de conseils permettent de fournir aux acteurs et structures un diagnostic adapté à leurs types et lieux d’activités permettant de préparer le déploiement de leurs dispositifs de protection.

Une expertise logistique :

La mise en place d’une plateforme de conseil logistique, de mutualisation des besoins et de coordination de travaux d’aménagement permet aux acteurs et structures de définir précisément leurs besoins et d’y répondre grâce aux conseils et appui de nos experts en logistique de santé, à un réseau de fournisseurs, de donateurs, de makers, de fablabs solidaires et à des possibilités de mutualisation de commande en France et à l’International.

Une expertise Ressources Humaines :

La mise en relation entre les acteurs/strucutres et les professionnels de l’action humanitaire Internationale permet de renforcer les équipes de l’action sociale.


Pourquoi RUSH ?

Nous sommes convaincus que la mobilisation et la coopération entre les citoyens, les associations, des Collectivités et les services de l’Etat sont essentiels pour ne laisser personne de côté lors de cette crise. Les capacités existantes du secteur de l’action sociale et de l’hébergement, déjà en tension face aux besoins d’avant l’épidémie, sont et seront mises à rude épreuve dans les prochaines semaines. Les besoins sont immenses et chaque initiative et mobilisation compte pour tenter de garantir une égalité face à ce désastre sanitaire et social.
Issus du secteur de l’action d’urgence internationale (aide humanitaire) de nombreux professionnels sont disponibles pour appuyer les équipes des associations de première ligne. Les compétences et expériences en logistique, administration, gestion, management dans le cadre de la couverture des besoins de base sont existantes (eau / hygiène, alimentation, hébergement, santé, protection, …).
En lien étroit avec les acteurs de l’urgence sociale et de l’hébergement, la Fédération des Acteurs de la Solidarité Auvergne Rhône-Alpes, en coopération avec Le Group’ lance l’initiative RUSH (Réponse d’Urgence Sociale-Humanitaire) pouvant répondre à certains besoins des associations de première ligne du secteur social de la région Auvergne Rhône-Alpes (AURA). Ces besoins seront amenés à évoluer rapidement tant sur les volumes que sur les thématiques.
Basé sur nos expériences respectives d’animation de réseaux, de diagnostics, d’actions sociales et de gestion de crises en France et à l’international, nous proposons un appui sur trois axes :

  1. Mettre en lien les établissements d’accueil d’urgence avec des professionnels de l’action humanitaire pour pallier les surcroits d’activité. Ces professionnels seront briefés et accompagnés au cours de leur engagement par l’initiative ;
  2. Contribuer à renforcer et fluidifier la circulation de l’information entre acteurs associatifs, services de l’état, sur les réponses d’urgence ;
  3. Préparer la création d’une coordination logistique afin de centraliser des besoins / ressources à des fins de mutualisation de matériels et de services.

Certains territoires ont déjà engagé des processus de coordination / coopération visant à répondre aux besoins ; cette initiative vient en complément si ces territoires ont des difficultés.


Les axes d’actions de RUSH ?

1.       Mettre en lien les établissements d’accueil d’urgence avec des professionnels de l’action humanitaire.
Un appel auprès des professionnels de l’aide internationale humanitaire présent sur la région a reçu une forte réponse (près de 100 personnes en 24 h).
Ces personnes, aux compétences variées, ont l’expérience d’évoluer dans des contextes dégradés, ou les besoins sont urgents et ou des risques existent. Ils ont également l’habitude d’appliquer des protocoles structurés d’intervention et la capacité d’appréhender des systèmes complexes (interculturalité, systèmes des pays d’intervention, système de l’aide internationale).
Nous proposons donc d’organiser un « vivier » structuré de professionnels de l’urgence et de proposer aux acteurs de première ligne des profils adéquats avec leur besoin.
Le processus serait :
– Collecte et analyse des professionnels disponibles selon des critères à préciser (expériences, compétences, disponibilités, localisations, …) ;
– Collecte et analyse des besoins des acteurs de première ligne de l’action sociale (rapide description de poste / fonction / activités, type de publics, taille de l’établissement, localisation, statuts, ) ;
– Prise de contact avec les professionnels pouvant correspondre aux besoins ;
– Présentation / envoi aux acteurs de première ligne des CV et contacts ;
– Briefing protection sureté des professionnels ;
– Suivi et mise en place d’une plateforme de vidéo conférence d’échange de pratiques animée par un professionnel de l’accompagnement psychosocial des travailleurs ;
– Mise à disposition d’un accompagnement individuel psy si nécessaire, en lien ou en complément avec l’initiative déjà en cours de l’Orspere Samdarra / IREPS / FAS ;
– Administration : en fonction des besoins identifiés, partager des outils administratifs, liés aux recrutements / Bonnes pratiques (briefing, débriefing).

2.       Contribuer à renforcer et fluidifier la circulation de l’information entre acteurs associatifs, services de l’état, sur les réponses d’urgence
Les acteurs en cette période difficile, reçoivent beaucoup d’informations, l’idée n’est pas de créer un énième canal, mais de regrouper les informations très opérationnelles, pour la mise en œuvre des actions d’urgence.
L’initiative RUSH propose de :
– Diffuser les informations liées à l’actualité et évolution de la situation ;
– Recenser et partager les actions de coordination, pour éviter les doublons, et identifier les manques ;
– En lien avec l’ARS et les DDCS, diffuser les procédures opérationnelles liées aux équipes mobiles, isolement des personnes à risques, structures d’hébergement médicalisées et autres actions d’urgence ;
– Mettre en place un système d’alerte (information urgente à diffuser) ;
– Diffuser les bonnes pratiques opérationnelles dans la réponse d’urgence ;
– Relayer des appels, des opportunités.

3.       Préparer la création d’une coordination logistique
Face aux défis à venir, il semble important de mutualiser certaines ressources permettant de les optimiser, de bénéficier d’effet d’échelle et de ne laisser aucun acteur isolé. Inspiré du fonctionnement des clusters logistique mobilisés sur les crises humanitaires internationales (https://logcluster.org), les actions seraient les suivantes :
– Recenser les moyens et capacités des acteurs pouvant être mobilisés ;
– Identifier des moyens et capacités supplémentaires dans d’autres secteurs ;
– Recenser les besoins non couverts ;
– Informer les acteurs sur les services et matériels disponibles ;
– Faciliter / coordonner la réponse à des besoins (commande groupées, stockage centralisé, dispatching, mise a disposition de moyen de transport, …).
Un outil web sera rapidement mis à disposition afin de recenser et identifier les moyens et besoins. Des contacts directs seront systématiquement pris avec les acteurs. En fonction des disponibilités des acteurs, une réunion de coordination logistique pourrait être organisée chaque semaine.
Des ressources de professionnels de la logistique et du « facility management » pourraient être mobilisées pour des besoins transversaux (approvisionnement, transport, gestion des bâtis réquisitionnés (sécurité, fluides, aménagement, énergie et communication, …)). Un suivi des actions et un reporting seraient assurés.

Engagements de l’initiative RUSH : 
– Être au service des acteurs locaux de première ligne et ne pas se substituer ;
– Être garant de l’indépendance, de la neutralité et de l’impartialité (inspiré des principes fondateurs de la Croix Rouge) de l’initiative en ayant une approche basée sur les droits et les besoins. 
– Assurer la transparence des décisions et actions

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer